Lumieres d'Afriques | GONÇALO MABUNDA
54 ARTISTES ŒUVRES PAYS | EXPOSENT DU 4 - 24 NOVEMBRE 2015 AU THÉÂTRE NATIONAL DE CHAILLOT
Lumieres d'Afriques
22009
artist-template-default,single,single-artist,postid-22009,artist_goncalo-mabunda,page_goncalo-mabunda-2,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-2.3,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
_MOZAMBIQUE GONÇALO MABUNDA

Gonçalo Mabunda naît en 1975, à Maputo, pendant la guerre civile meurtrière qui a secoué le Mozambique de 1975 à 1992. Témoin de cette violence durant toute son enfance, il participe d’abord à la reconstruction sociale de son pays en travaillant sur un projet visant à échanger des armes contre des outils agricoles et fait le choix, plus tard, de devenir un artiste de la mémoire.

 

En 1998, il intègre, en tant que coursier, le Nucleo studio à Maputo, un collectif artistique composé d’un groupe de sept jeunes sculpteurs représentant aujourd’hui encore l’épicentre artistique de la ville. Il y rencontrera le sculpteur sud-africain Andries Botha, qu’il suit à Durban pendant plusieurs mois, afin de recevoir une formation au travail du métal et du bronze. À son retour au Mozambique, il s’associe au projet Arms into Art (Transformation des armes en objets d’art), un projet mené par une organisation chrétienne mozambicaine.

 

Artiste autodidacte cherchant à dénoncer l’absurdité de la guerre, son approche consiste à détourner les armes de leur fonction d’origine pour en faire des trônes, des masques et des totems. Kalachnikovs, roquettes, pistolets ou douilles ornent ses créations.

 

Il est présenté dans de nombreux musées dans le monde, à l’instar du Centre Pompidou, à l’occasion de la célèbre exposition Africa Remix en 2005, au Museum of Art and Design et au Brooklyn Museum de New York, au Musée National de Maputo au Mozambique ou au Musée du Vatican, et figure dans de nombreuses collections. Une de ses œuvres décore le bureau de Bill Clinton.

 

http://www.magnin-a.com/fr/artistes/presentation/858/goncalo-mabunda

Goncalo mabunda

Gonçalo Mabunda,
Light at the End of the Tunnel, 2015,
Métal et armes recyclées,
120 x 120 cm,
©Mathieu Lombard