Lumieres d'Afriques | NATHALIE ANGUEZOMO MBA BIKORO
54 ARTISTES ŒUVRES PAYS | EXPOSENT DU 4 - 24 NOVEMBRE 2015 AU THÉÂTRE NATIONAL DE CHAILLOT
Lumieres d'Afriques
21960
artist-template-default,single,single-artist,postid-21960,page_nathalie-anguezomo-mba-bikoro,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-2.3,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
_GABON NATHALIE ANGUEZOMO MBA BIKORO

Née en 1985 la franco-gabonaise Nathalie Anguezomo Mba Bikoro est une artiste pluridisciplinaire. Elle fait des études de beaux-arts au Gabon et en Angleterre avant d’obtenir un Master à l’Université de Greenwich à Londres en philosophie politique en 2008. En 2013 elle obtient son doctorat en Philosophie, Art et Étude postcoloniale de l’Afrique à l’Université de Greenwich et à l’Université de Humboldt à Berlin.

 

Les pratiques interdisciplinaires de Nathalie Anguezomo Mba Bikoro englobent performance et body art, art sonore, film, littérature et archives muséales, installation et techniques mixtes.

 

Son travail est une synthèse d’engagements collaboratifs traitant du dialogue au sein de la communauté internationale, du corps politique et du développement sur les continents en s’appuyant sur le thème de la décolonisation de l’histoire.

 

Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions collectives et individuelles, notamment à la Fondation Blachère en 2013 et à Biennale Dak’art au Sénégal en 2012 entre autres. Elle a reçu des prix prestigieux tels que le prix Ercilla à la FIG Print Artfaire en Espagne en 2014 et le prix de la meilleure découverte de Cutlog New York en 2013. Elle a aussi commissionnée des expositions, est fondatrice du centre d’art DNA au Gabon, est coordinatrice du programme Squat Museum et enseigne l’art, le théâtre et la philosophie dans des établissements universitaires internationaux.

 

nbikoro.com

 

 

Nathalie M'Bikoro

Nathalie Mba Bikoro,
Future Monuments, 2015,
Photographie sur light Box, 120 x 81,5 cm,
©Cadre en seine