Lumieres d'Afriques | TETE CAMILLE AZANKPO
54 ARTISTES ŒUVRES PAYS | EXPOSENT DU 4 - 24 NOVEMBRE 2015 AU THÉÂTRE NATIONAL DE CHAILLOT
Lumieres d'Afriques
22055
artist-template-default,single,single-artist,postid-22055,artist_tete-camille-azankpo,page_tete-camille-azankpo-2,ajax_updown_fade,page_not_loaded,boxed,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-2.3,vertical_menu_enabled, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
_TOGO TETE CAMILLE AZANKPO

Né à Lomé en 1968, Tété Camille Azankpo, après avoir arrêté l’école en secondaire, entreprend une formation de soudeur en 1984 avant de devenir artiste plasticien. En 1986, un an après avoir créé son propre studio dans sa ville natale, il expose son travail pour la première fois.

 

Cet artiste autodidacte, adepte de l’assemblage et du collage, prône le respect de l’environnement et a ainsi choisi de travailler principalement avec des matériaux de récupération qu’il décompose et recompose. À partir de bois, de papiers, d’enseignes publicitaires ou principalement de bassines émaillées dont il coud les morceaux préalablement découpés, il réalise des compositions en deux ou trois dimensions, tantôt figuratives lorsqu’il fait des portraits, tantôt abstraites.

 

Il a été régulièrement exposé à travers l’Europe et l’Afrique dans de nombreuses institutions culturelles telles que le Centre Culturel Français de Lomé, en 2006, ou l’Institut français de Cotonou, Bénin, en 2010 et également au sein de musées tels que le Musée Leopold Hoesch de Düren, Allemagne, en 2007, le Musée National du Mali, à Bamako, en 2010, ou le Museum der Völker à Vienne, Autriche, en 2011. Son travail a été présenté lors des biennales de Cotonou en 2012 et de Dakar en 2014. Ses portraits BLACK VIP de personnalités africaines, ont également été acquis par l’Institut Français de Lomé en juin 2015.

 

En 2014, il fonde, avec l’artiste Sokey Edort, une résidence de création et d’exposition à Lomé où il réside.

Tete Camille

Tété Camille Azankpo

Ma lanterne

Bois, métal émaillé et acrylique,

124 x 124 x 5 cm

©Mathieu Lombard